Les châteaux de Ludwigsburg, Bruchsal, et Schwetzingen en Allemagne et la fête de l’asperge

Ludwigsburg Palace
Ludwigsburg Palace

This post is also available in: Anglais

La Bade-Wurttemberg est une petite région  du sud-ouest de l’Allemagne limitrophe à la fois de la Suisse et de la France. Elle est surtout connue grâce à la célèbre forêt noire abritant d’adorables petits villages traditionnels, des arbres à feuillage persistant, des sources naturelles, des stations thermales ainsi qu’à ses nombreux châteaux et jardins. La capitale de cette région est Stuttgart. Récemment, j’ai eu la chance d’y séjourner durant trois jours à l’occasion de la fête de l’asperge. Nous en avons donc profité pour visiter quelques beaux palais et jardins à la française.

Baden Württemberg

L’histoire de la  Baden Württemberg est longue et diverse mais elle n’est véritablement devenue un état fédéral moderne qu’en 1952, à la suite de l’occupation alliée, de la division des états allemands et de la révision des frontières françaises au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

Durant la Réforme (au 16ème siècle), cet état est resté principalement catholique romain alors que le reste du pays devenait majoritairement protestant. En raison de son voisinage avec la France, la Baden Württemberg a subi d’importants dégâts durant la Révolution Française (au 18ème siècle), et de nombreuses villes furent détruites. La Baden Württemberg possède trois fleuves célèbres. Le principal est le Neckar, le long duquel se trouvent des villes comme Heidelberg, Ludwigsburg, Stuttgart, ainsi que des centaines de châteaux, de palais et de magnifiques jardins. Le Neckar rejoint le Rhin à Mannheim, tandis que le Danube prend sa source dans la forêt noire.En Allemagne de L’ouest, cette région est devenue vraiment très touristique. Elle est également connue dans le monde entier pour sa célèbre fête de l’asperge qui a lieu chaque printemps.

 Bruchsal Palace
Le château Bruchsal

Les asperges blanches également appelées Spargel, sont un véritable délice gustatif et des hordes de gourmands accourent chaque année pour venir y goûter à l’endroit même de leur naissance. Il n’y a pas que la fête de l’asperge pour honorer ce légume. La région entière est connue pour sa culture et on peut ainsi venir visiter des fermes, des marchés, participer à des festivals et bien plus encore, tous les ans du mois d’avril à celui de juin. A Schwetzingen, depuis plus de cent ans, le marché aux asperges a lieu traditionnellement  le premier samedi de mai. Néanmoins il faut préciser que dans cette région on cultive l’asperge depuis plus de 350 ans.

Jour 1: Ludwigsburg

J’ai atterri à l’aéroport de Stuttgart dans la matinée, pris la correspondance de l’aérogare à la gare centrale, puis le train de S-Bahn jusqu’à Ludwigsburg. Ludwigsburg ne se situe qu’à 12 kilomètres au nord du centre-ville de Stuttgart. C’est une correspondance vraiment très simple et cela m’a permis d’optimiser mon temps de visite de Ludwigsburg. J’ai séjourné au Nestor Hotel, en plein cœur de Ludwigsburg et voisin du grand parc de la ville.

The Nestor Hotel est un bâtiment ancien en briques rouges qui se trouve à l’intérieur d’une ancienne boulangerie de garnison. Les chambres récemment rénovées sont de couleurs vives et meublées de façon moderne et élégante. Les espaces communs sont de grands espaces ouverts et aérés et ils mêlent habilement des matériaux modernes dans des murs anciens.

Tout de suite après avoir procédé à mon enregistrement et déposé mes bagages dans la grande chambre, je suis partie découvrir Ludwigsburg. La ville est célèbre pour son architecture baroque, comme en témoignent le somptueux palais datant du début du 18ème siècle, les jardins et le centre-ville installé juste à côté. Ludwigsburg a toujours été le terrain de chasse préféré des rois du Württemberg. Dès le début des années 1700, le duc de Württemberg a commencé à poser les fondations d’un palais qui ne sera achevé qu’en 1733, à sa mort. Il a également planifié l’ensemble de la ville ; A ce jour elle demeure l’une des rares villes planifiées en Allemagne. La ville ne s’est jamais développée jusqu’en 1718, date à laquelle elle a reçu le statut de ville. Puis, elle a subi un déclin lorsque le duc suivant a déplacé la capitale à Stuttgart. En plus du château, le complexe royal comprend Monrepos, un château sur le lac ainsi qu’un pavillon de chasse.

Ludwigsburg's main square
La place principale de Ludwigsburg

Mon premier arrêt s’est fait au musée de Ludwigsburg. Ce musée se concentre essentiellement sur l’histoire de la ville, de sa création à nos jours. On y retrouve ses éléments constitutifs ainsi que les anecdotes liées à ceux qui ne voulaient pas que la ville connaisse une expansion. Plus de 25 000 objets relatifs au patrimoine du Württemberg et à son statut dans l’univers Baroque.

Après ma visite du musée, j’ai choisi de déjeuner dans le café sur place. Le propriétaire du café est grec et le menu propose une jolie variété de spécialités grecques. J’ai opté pour un filet de poulet grillé et une salade.

Après le déjeuner, je me suis baladée en ville et j’ai ainsi eu l’occasion de découvrir le centre-ville et la place du marché (Marktplatz). Celle-ci est un grand espace public, entouré d’arcades baroques et de deux églises également de style baroque. On dit que c’est une des plus belles places publiques de tout le pays.

Ludwigsburg's main square
La place principale de Ludwigsburg

Mon arrêt suivant s’est fait au château du Ludwigsburg qui date du 18ème siècle et j’ai assisté à une visite guidée de cette résidence composée de 452 pièces. C’est la plus grande d’Allemagne. Dans cet édifice, on découvre 4 styles architecturaux bien distincts : Baroque, rococo, néoclassique et Empire. C’est le seul château datant de l’époque baroque à ne pas avoir été affecté de quelque manière que ce soit au cours de la seconde guerre mondiale.

Le château de Ludwigsburg fait un peu penser à Versailles en France et ce n’est sans doute pas par hasard. Le duc Eberhard Louis avait fait un tour du continent après avoir commandé un petit château. A son retour il exigea un château tentaculaire à la hauteur de l’opulence et de l’élégance de Versailles. D’ici 2020, la ville espère rendre au New Hauptbau sa splendeur du 19ème siècle. Le personnel du château utilise des listes d’inventaire pour s’assurer que tout est bien positionné au bon endroit.

 

Ludwigsburg Palace

L’une des visites les plus appréciées du château est le jardin floral baroque qui entoure celui-ci de trois côtés. A la suite de ma visite guidée de l’intérieur, j’ai passé presque deux heures à flâner tranquillement à travers ces vastes espaces verts.

L’implantation actuelle des jardins n’est pas celle d’origine. Le duc Eberhard souhaitait d’un côté un jardin à l’italienne en terrasse et de l’autre un jardin à la française. Le duc suivant a modifié le projet, le suivant en a supprimé les caractéristiques et a aménagé un jardin beaucoup plus simple sur le côté sud. Au cours du temps, les jardins se sont délabrés jusqu’au 20ème siècle. Dans les années 50, on les a restaurés comme à leur conception de 1800 pour une exposition de jardins (Duke Frederick I). Les revenus générés par cette exposition sont revenus à la ville et ont motivés celle-ci à conserver cette conception et à la maintenir en état.

Pour cette première soirée,  j’ai diné à Die Blaue Agave, un restaurant chic mexicain juste en face la gare. Il attire une clientèle jeune ce qui contribue à donner au lieu une ambiance détendue et amusante. Les fenêtres du plancher au plafond et les sièges de jardins à l’extérieur sont géniaux pour ceux qui aiment regarder. En été toutes les baies vitrées peuvent s’ouvrir sur l’extérieur et on a donc l’impression de déjeuner dans le jardin. Il y a deux étages restaurant/bar; Le serveur m’a conduite à une table surplombant les jardins. J’ai pris un cocktail à base de rhum avec des fruits de la passion et des fraises puis opté pour une fajitas aux légumes.

Die Blaue Agave Ludwigsburg
Die Blaue Agave

Jour 2: Bruchsal, Schwetzingen et la fête de l’asperge

Le lendemain matin j’ai pris le train pour Bruchsal afin de faire la visite guidée du château et des jardins. Bruchsal se situe à l’ouest de Ludwigsburg, à environ 20 km au nord de Karlsruhe à la frontière ouest du pays. La ville est célèbre pour son château et sa production d’asperges.

Ma journée a commencé avec la visite guidée du château et de ses jardins. Le palais est réputé pour son style baroque et est souvent considérée comme l’un des joyaux de ce style. Son escalier principal, ou corps de logis, est un atrium de deux étages qui donne accès à toutes les ailes du bâtiment. Le château Bruchsal tel qu’il peut être visité aujourd’hui, n’a malheureusement rien à voir avec sa version originale. Seulement deux mois avant la fin de la seconde guerre mondiale, ce palais a été touché par des raids aériens américains qui visaient la gare toute proche. Les travaux de restauration ont commencé très rapidement après la guerre et se sont achevés au milieu des années 90. L’intérieur n’est que partiellement restauré mais les fresques ont pu être refaites dans leurs moindres détails grâce à une série de photos qui avaient été prises avant la guerre. Le corps de logis est en grande partie intact et représente le fer le lance de cette visite. Ce château héberge deux musées distincts.

 Bruchsal Palace

A la suite de ma visite guidée du château et des jardins, j’ai pris le bus puis le train pour me rendre à Schwetzingen, qui se situe au nord de Bruchsal à environ 35 km. A Schwetzingen, j’ai séjourné au Zum Erbprinzen Hotel, qui se trouve juste en face du château en plein centre-ville.

Cet hôtel de style ne comprend que 25 chambres qui possèdent toutes une vue sur le château. C’est l’un des plus anciens bâtiments de la ville et il a la réputation d’être le meilleur hôtel de la ville depuis très longtemps. Les chambres sont confortables et le restaurant de l’hôtel assure le petit-déjeuner, le déjeuner et le diner.

Après mon enregistrement et mon installation, j’ai assisté à une visite guidée de la ville avec la dame aux asperges. Au cours de cette visite, les bâtiments les plus emblématiques sont mis en valeur et cette guide nous en apprend plus sur les relations entre la ville et les célèbres asperges, ainsi que les fabriques de cigares et la royauté allemande.

Schwetzingen

Nous nous sommes ensuite dirigées vers la fête de l’asperge. Ce festival vraiment unique a lieu chaque année durant le mois de mai à Schwetzingen. Etant donné que Schwetzingen s’est auto-proclamée capitale mondiale de l’asperge, touristes et gourmands affluent par milliers ici pour visiter les champs, goûter à ces fameuses asperges blanches, rencontrer des agriculteurs des chefs cuisiniers et des experts culinaires qui s’extasient tous sur la fameuse Spargel. Cette année, on y célébrait les 350 ans de la culture de l’asperge.

J’ai eu la chance de rencontrer la Reine des asperges en titre ainsi que quelques ex-reines (leurs familles possèdent des fermes d’asperges locales). Elles m’ont donc tout raconté sur l’asperge, ses modes de cultures, et la façon dont on maintient la tradition en vie. Un peu plus tard dans la soirée j’ai passé un peu de temps chez un cultivateur d’asperges et j’ai pu ainsi découvrir de quelle manière on les nettoie et on les coupe. J’ai également pu gouter à quelques délicieuses recettes à base d’asperges.

Durant cette fête, j’ai pu profiter d’une belle exposition de la photographe Marie Preaud intitulée le travail de l’amour. Ses photos ont été prises durant la saison 2017 des asperges et montrent vraiment le travail de ces cultivateurs à travers les yeux experts d’un photographe.

Durant ce temps, la fête battait son plein et on pouvait assister à un concours de rapidité d’épluchage du légume, a un quiz pour reconnaitre ou poussent les asperges, à un cours pour savoir comment les découper, à la réalisation d’une statue d’asperge en sable etc …On y trouvait beaucoup de stands de nourriture et de boissons. Des asperges au souvlaki grec. Sur le stand du chef Tommy Möbius, un chef étoilé Michelin, nous avons pu gouter à une préparation composée à base d’asperges, de calamars et de gnocchi.

La soirée s’est terminée en musique avec un live, de la danse et des crus de la région. Qui aurait bien pu penser qu’une fête de l’asperge pourrait se révéler si amusante ?

Jour 3 : Schwetzingen

Pour mon dernier jour dans la Baden Württemberg, j’ai commencé la journée par la visite guidée du château de Schwetzingen et de ses jardins avant de prendre la direction de l’aéroport.

Comme beaucoup d’autres, le château de Schwetzingen n’était au départ qu’un lieu de villégiature et un pavillon de pêche pour la noblesse. Au milieu du XVIIIème siècle, divers électeurs du palatinat décident d’embellir le château et ses jardins en imitant Versailles. Le château s’agrandit avec des ailes baroques et quelques ajours rococo un peu plus tard. Une avenue bordée d’arbres et longue de 10 km relie l’entrée du château à la ville universitaire d’Heidelberg. Lorsque la ville de Schwetzingen a été absorbée par le duché de Baden, elle a pris le statut de résidence ducale.

Schwetzingen palace

A mon grand regret, il était déjà l’heure de prendre le train pour retourner à l’aéroport de Stuttgart et attraper un vol de retour vers la maison.

Comment se rendre en  Baden Württemberg, Allemagne

La manière la plus simple de rejoindre la région de Baden Württemberg est de prendre un vol pour Stuttgart, Frankfurt, ou Baden Baden. Frankfurt dispose de nombreux vols internationaux au départ du Royaume Uni, des Etats-Unis et de toute l’Europe tandis que Stuttgart est plutôt réservé aux compagnies européènnes. Si vous optez pour Ryanair, vous rejoindrez Baden Baden.

Les transports en communs sont très fiables et très pratiques avec des trains reliant les aéroports au centre-ville depuis lequel vous pouvez quasiment rejoindre n’importe quelle autre ville allemande. La location de voiture peut être une autre option possible mais si vous choisissez celle-ci assurez-vous de bien connaitre les restrictions concernant votre permis de conduire en pays étranger.

J’ai énormément apprécié mon séjour en Baden Württemberg. Cette partie de l’Allemagne est à la fois charmante et magnifique avec une pléthore de châteaux et de jardins à la française sur fond de forêt noire. Bien sûr les plus gourmets d’entre vous apprécieront la visite de l’incomparable Spargelfest et les spécialités culinaires de la région de la Forêt noire.

J’étais invitée par l’office national du tourisme du Baden-Württemberg mais le opinions exprimées dans cet article reflètent ma propre opinion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.